L’EM Fest revient ! Placée sous le parrainage d’Oxmo Puccino, l’édition 2020 se tiendra du 31 janvier au 9 février dans toute l’Essonne. Comme l’année précédente, le festival réserve une riche programmation d’artistes du Mali et d’Afrique de l’Ouest. Musique, théâtre, cinéma, expositions… il y en aura pour tous les goûts.

Dans le cadre de ce Festival, le conteur Boubacar Ndiaye et ses deux musiciens, tous trois venus du Sénégal font escale à Paul B. le samedi 1er février. Ils ont connu les péripéties de la migration et en racontent les difficultés, les espoirs, questionnant aussi la place de la famille restée derrière, du bonheur, de la réussite de ces immigrés qui, pour certains, prennent la pirogue au péril de leur vie. Ils chantent deux amours, la terre qui les a accueillis et la terre natale, jamais oubliée : la beauté de Saint-Louis du Sénégal et de Tivaouane, l’art de la palabre et la fameuse teranga (hospitalité) sénégalaise. Quand trois porteurs de mémoire se retrouvent ensemble sur scène, l’Afrique au contact de l’Occident se tient debout, danse, mais aussi dénonce : que signifie « sans papier » ? Ne venons-nous pas toujours de quelque part ?

Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site de l’EM Festival (ouvre une nouvelle fenêtre) ou sur le site de Paul B (ouvre une nouvelle fenêtre).

À lire aussi

Un voyage sans visa

Télécharger le fichier .ics (moins d’un kilo-octet)
Samedi 1er février, 18h conte et musique d’Afrique – à voir en famille Dans le cadre de l’EM-Fest porté par […]