Depuis le 13 juin dernier, et durant neuf mois, les électeurs peuvent apporter leur soutien à la proposition de loi réclamant la tenue d’un référendum sur la privatisation du groupe aéroportuaire ADP.

Comment ?

Pour être validée, la proposition de loi référendaire doit être approuvée par un dixième des électeurs inscrits, soit 4.717.396 personnes.