Le point sur les résultats sportifs du week-end

🏉 RUGBY : L’Ă©quipe de FĂ©dĂ©rale 1 l’emporte contre Villefranche-sur-SaĂ´ne (25-18)

     L’Ă©quipe Elite FĂ©minine du RCC s’incline contre Lons (31-5)

🏀 BASKETBALL : Victoire des Séniors Féminines 1 contre Gif (96-38).

La rencontre du weekend : ES Massy Volley (SĂ©niros FĂ©minines 1) contre Paris Sporting Club Universitaire

Après la trêve de Noël et les libations des fêtes, les Massicoises n’auront-elles pas trop de mal à retrouver leur rythme sur le parquet ? C’est la question qui se pose à nos joueuses de pré-Nationale à l’occasion de cette première rencontre de la nouvelle année au gymnase Jean-Moulin, dimanche 12 janvier. 14h30 précises, le coup de sifflet de l’arbitre retentit : c’est parti !

Sur la première attaque de Paris, Massy renvoie la balle à l’extérieur et laisse échapper le point. Puis c’est un contre du SCU, suivi d’un solide bloc au filet qui permettent à Paris d’afficher un 3-0 qui prend des airs de défi. On s’attend à une réponse, on l’espère même, mais au lieu de cela c’est un quatrième point qui vient effrontément provoquer la fierté des joueuses de Daniel Cortin. Après une nouvelle attaque depuis le centre, le SCU enfonce le clou en renvoyant toutes celles de Massy systématiquement, et se hisse jusqu’à un inattendu 8-0. Mais dire à ce moment-là que les joueuses ou le staff des Bleu-et-noir sont inquiets serait un peu exagéré : on constate qu’elles continuent leur jeu, dans une relative sérénité qui pourrait passer pour de la passivité. « Massy est un diesel », selon Juliette de Lamotte, la présidente. Elle connait ses joueuses : « Ce n’est pas la première fois que l’équipe met du temps à démarrer », nous confie-t-elle, et c’est Aïcha (El Hassani) qui vient inscrire le premier point par une fulgurante attaque et arrête ainsi l’hémorragie.

Puis suit un long moment, presque un flottement, entre les deux équipes, qui donnent l’impression de se jauger à distance. C’est finalement Paris qui réussit à marquer, comme à la conclusion d’un gros bras de fer. Au tableau : 9-1. Aïe, mauvais présage ? Que nenni : Massy est là et bien là. Peu après, ce 4-9 énergiquement claqué au filet de la paume, poing fermé, par la joueuse n°13 en est la preuve. Dans la fulgurance et la fermeté de ce geste, on lit toute la détermination et l’envie de Massy. A compter de ce moment, le cours du match bascule ! Elles remontent, elles grignotent : et c’est enfin un score à l’avantage des Essonniennes (17-15). Plus que huit points. Mais Paris résiste et gagne quand même son set (25-27).

Au deuxième il faut se reprendre, et surtout renverser la vapeur durablement. Difficile à envisager avec cette nouvelle série encaissée par les Massicoises : 2-4, 2-5. Des tirs qui font mal. Massy revient à 6 partout, mais redégringole juste derrière : après un magnifique shoot d’Aïcha (8-10), les deux équipes sont à nouveau à égalité (10-10). Le bras de fer recommence, aucune équipe ne veut céder. Une fois de plus c’est Aïcha qui montre le chemin en inscrivant le 11e point par un nouveau shoot explosif. Il faut en marquer un autre, prendre le large, les laisser derrière, loin. Mais que c’est dur ! En ce moment c’est contre sur contre. Et après une nouvelle égalité (13-13), Aïcha en patronne prend les choses en main à la suite d’un nouveau contre et explose les joueuses d’en face, qui commencent à baisser la garde. Si Massy parvient à gagner ce set, le match tournera, c’est presque certain. Et c’est bien ce qui finit par arriver. Le SCU constate les dégâts : un sévère 25-19 sans appel. Ensuite au troisième set Paris veut se remettre en place mais cela devient difficile. Les joueuses commettent de plus en plus de fautes, et les Massicoises, évidemment, en profitent autant qu’elles le peuvent pour asséner de nouveaux coups. Malgré des réactions vaillantes Paris, sonné, met un genou à terre : 26-24.

Dès lors on prend la mesure du chemin à parcourir pour Paris : Les massicoises envoient combinaison sur combinaison, point gagnant sur point gagnant. Elles ne s’arrêtent plus. Tout le monde sent que cela va très bientôt devenir mission impossible pour leurs adversaires. 7-8, 7-10, 7-11… Cette fois-ci les Massicoises prennent le large une bonne fois pour toutes en remportant le 4e set et la victoire finale. Quel combat, quelle belle envie de gagner !

3 Questions Ă … Juliette de Lamotte, prĂ©sidente de l’ES Massy Volleyball

Bonjour Juliette, le volley pour vous, c’est une longue histoire…

Oui, j’ai joué mes premiers matchs à 12 ans, à Bordeaux. Ensuite en Pré-Nationale à Aurillac puis je suis arrivée à Poitiers, et enfin Massy, où je prépare aussi une thèse en neurosciences.

Que pensez-vous du match de vos joueuses cet après-midi ?

La première des choses c’était de pouvoir se sortir de la torpeur des fêtes, pour reprendre le rythme sans trop tarder. C’est ce qui a été fait, avec quand même un gros coup de mou au premier set ! Massy Volley est comme un gros diesel, il faut parfois savoir attendre sans s’affoler. Mais les filles se connaissent toutes, elles jouent ensemble depuis au moins deux ans, voire plus pour certaines. Elles sont vraiment soudées. Si l’une d’elles a un gros pépin, les autres sont toujours là et la remontent. Cette solidarité, c’est leur grande force.

Comment se dessine l’avenir pour l’ES Massy Volley, quelles sont vos ambitions ?

L’objectif de cette saison pour les Ă©quipes 2 de seniors fĂ©minines et seniors masculins est de mettre en place une Ă©quipe tout au long de l’annĂ©e et de construire le collectif en championnat interdĂ©partemental, pour ensuite la saison prochaine pouvoir jouer le haut du tableau dans leur championnat. Pour les Ă©quipes 1 des seniors fĂ©minines et masculines, le but pour la saison prochaine est de continuer Ă  jouer le haut du tableau pour passer en division supĂ©rieure !

Ă€ lire aussi